Quand l’inspection générale donne raison, après coup, aux contestations syndicales

vendredi 25 septembre 2009
par  Sud Education Lorraine

Dans une note intitulée « La mise en œuvre de la réforme de l’enseignement primaire », Philippe Claus et Odile Roze, inspecteurs généraux, épinglent en particulier la semaine de quatre jours et l’aide
individualisée qui constituent les mesures importantes de la réforme mise en œuvre dans le premier degré par l’ancien ministre Darcos.

Sur la semaine de 4 jours, les auteurs soulignent que ce nouveau rythme scolaire a des effets néfastes sur des enfants plus fatigués. Ils signalent également que la diminution du volume horaire des enseignements a conduit notamment au sacrifice des activités d’éveil. Les inspecteurs généraux préconisent un retour à neuf demi-journées de cours par semaine.

Concernant la mise en place du dispositif d’aide individualisée, les inspecteurs généraux entendent enfin que ce soutien de deux heures hebdomadaires « ne permet pas, selon les enseignants, de compenser les difficultés lourdes ». Nous aurions apprécié que les auteurs aillent jusqu’à reconnaître que l’instauration de ces deux heures de soutien ne sert qu’à détourner l’attention du démantèlement des RASED, véritable outil indispensable à l’accompagnement des élèves les plus en difficulté. Nous aurions surtout apprécié que la voix de ces messieurs se soit faite entendre au moment où les enseignants contestaient dans la rue la mise en place de ces réformes.


Agenda

<<

2021

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois