Réforme du CNED : démantèlement avant privatisation

vendredi 4 février 2011
par  Sud Education Lorraine

Un article à lire dans le bulletin n°6 de SUD Éducation Lorraine.

Notre ancien recteur Michel Leroy, aujourd’hui directeur du CNED, y poursuit ses basses œuvres dans la droite ligne de la RGPP. Au menu : suppression de 22 postes et gel d’une soixantaine d’autres, fermeture de sites, réduction de 10% des dépenses de fonctionnement, augmentation des tarifs (du simple au double pour certaines formations), suppression de cursus et de formations jugés non-rentables, dématérialisation de certains cours, mutualisation de services. Mais à l’inverse : accroissement de la publicité, campagne de communication de 3 millions d’euros. Cette contradiction dessine clairement la voie suivie : abandon de la mission de service public et orientation vers une activité plus commerciale en concurrence avec les opérateurs privés comme Acadomia ou Complétude. L’annonce récente du passage du CNED du statut d’établissement public administratif (EPA) à celui d’établissement public industriel et commercial (EPIC) ne fait que confirmer cette tendance. Pour Michel Leroy, il s’agit d’introduire plus de « souplesse » dans sa gestion. On connaît le refrain. Il nous a été chanté pour France Télécom et La Poste. La privatisation n’est pas loin.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois