Bulletin local d’information syndicale n°34 - Janvier 2019

lundi 4 février 2019
par  Sud Education Lorraine

Sommaire :

Edito : p.1 et ci-dessous
Mobilisation contre la réforme du lycée et des LP : p.2
Pas de chef.fe.s ! Tou.te.s collègues ! : p.3
Gaard’à vous ! : p.3
Une histoire banale (AESH) : p.4
Parcoursup, sélection de classe  : p.4

PNG - 705.2 ko

PDF - 588.7 ko
Bulletin local d’information n°34

Edito : Colère Noire, Gilets Jaunes, Drapeaux Rouges

Nous nous réjouissons qu’un vent de révolte autonome et incontrôlable se lève enfin dans le pays, car il nous paraît pouvoir être enfin un souffle d’espoir à la hauteur du cataclysme social actuel, orchestré depuis longtemps par la classe dirigeante, loin des manifestations pantouflardes et inutiles pilotées par les syndicats majoritaires et dont chacun.e a désormais soupé. Pour nous, il n’est pas possible de décider qu’il est urgent de ne rien faire.

Pour autant, nous constatons que la colère noire qui semble émerger rassemble des manifestant.e.s dont les horizons politiques peuvent diverger du tout au tout. Nous ne cautionnons pas les dérapages racistes minoritaires dont se gargarisent gouvernement et médias. Il nous apparaît donc que cet affrontement nécessaire avec les pouvoirs en place doit également engendrer parmi les manifestant.e.s rencontres, discussions et confrontations des points de vues afin de dessiner ensemble ce vers quoi nous souhaitons aller, ce pour quoi nous sommes prêt.e.s à nous battre collectivement.

À un mouvement massif, déterminé et qui ne se satisfait pas de miettes, le gouvernement répond grand débat bidon et répression brutale. Depuis le début du mouvement, 5 339 personnes ont déjà été placées en garde à vue. On compte des centaines de manifestant.e.s blessé.e.s par les flics qui utilisent toutes les armes à leur disposition (grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement, tirs de flash-ball à hauteur de visage…). Luc Ferry, ancien ministre de l’Éducation, appelle la police à tirer sur les manifestants.

Notre drapeau à nous est rouge et noir car nous sommes rassemblé.e.s autour d’un combat pour l’égalité de tou.te.s, pour le partage des richesses, contre tous les systèmes de domination des un.e.s sur les autres (et donc contre toute hiérarchie). L’autogestion est notre maître mot : nous ne souhaitons pas discuter ou négocier avec la classe dirigeante, nous ambitionnons sa disparition car nous faisons le pari que le peuple est capable de s’auto-organiser, pour peu qu’il s’en donne les moyens et qu’il porte un projet de progrès social ambitieux.

Nous portons et continuerons à porter la parole de celles et ceux qui considèrent que la construction de convergence de luttes est à mener, entre les lycéen.ne.s, retraité.e.s, étudiant.e.s, salarié.e.s précaires, chômeur.euses, gilets jaunes, et toutes celles et ceux qui se battent pour la justice sociale, la justice environnementale. Nous appelons à amplifier les mobilisations dans les secteurs où elles sont en cours, nous sommes aux côtés de celles et ceux qui, partout, aujourd’hui, exigent la justice sociale. L’Union syndicale Solidaires appelle à manifester sur l’ensemble du territoire avec ou sans gilet, ce samedi et les samedis qui suivront.

PNG - 238 ko


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2022

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois