Bulletin local SUD Education Lorraine - rentrée 2010

Edito
lundi 27 septembre 2010
par  Sud Education Lorraine

Le bulletin complet en document joint à cet article

Rentrée de lutte sur tous les fronts !

Concurrence, inégalités, économie aux dépens des moins favorisés, mépris pour les élèves, les enseignants et tous les travailleurs. A cela s’ajoutent mensonge, manipulation, racisme, xénophobie et instauration d’un climat de peur pour nous faire avaler la régression sociale.

Au primaire, la rentrée se fait sur fond de suppressions de postes de dernière minute de 14 000 EVS (p. 5). Au collège on annonce l’expérimentation du nouveau livret de compétence numérique qui sera étendu d’ici peu au 1er degré (p. 7) et le nouveau programme CLAIR dans les établissements dits difficiles (p. 4). Au lycée, la mise en place de la nouvelle seconde se fait dans un flou pas même artistique, de manière différente dans chaque établissement et dans la plus grande improvisation, renforçant encore un peu la tendance libérale à l’œuvre dans l’Éducation Nationale (p.6) qu’on doit nous faire avaler au moyen d’un renforcement du pouvoir des chefs d’établissements qui dorénavant recevront une « prime de performance » (p.4). A tous les niveaux, les nouveaux stagiaires sont envoyés au charbon à temps complet avec un simulacre d’accompagnement (p. 7) et les suppressions massives de postes qui se poursuivent (p. 4).

Mais pour tous les salariés de ce pays, c’est au moment même où l’on annonce le montant honteux des chèques qui seront reversés aux plus riches bénéficiant du bouclier fiscal que le gouvernement fait passer en force la réforme des retraites la plus dure d’Europe et qui constitue l’une des plus grosses régressions sociales que l’on ait connue. Cette réforme et les arguments avancés sont un contre-sens à toute juste logique économique et à tout sens historique. En martelant comme seul argument celui du déséquilibre démographique entre les actifs et les retraités, on cache aux français le fait que le financement des retraites n’est pas un problème compte tenu de l’augmentation du produit intérieur brut d’un pays, pour peu qu’on réfrène l’appétit insatiable du capital. Par ailleurs, en soutenant que si l’on vit plus vieux, on doit travailler plus longtemps, on va à contre-courant de deux siècles de progrès social.

Le 7 septembre dernier, comme au mois de juin, c’est plus d’un million de travailleurs qui sont descendus dans la rue à l’appel de toutes les organisations syndicales. Le 23 septembre, une seconde journée de mobilisation a été au moins aussi importante. A SUD Éducation Lorraine, comme dans tous les syndicats membres de Solidaires, nous pensons que des journées éparpillées ne seront pas suffisantes pour faire plier ce gouvernement méprisant, même si nous sommes nombreux à être en grève et dans la rue. Ce n’est que par un blocage économique du pays que le patronat, qui réclame cette réforme scandaleuse, aura lui-même intérêt à demander au gouvernement de la retirer.

Solidaires, la FSU et Force Ouvrière se sont d’ores et déjà prononcés pour une reconduction de la mobilisation. Tous ensemble, construisons la gréve générale reconductible, organisons-nous en assemblées générales.

1 jour de grève, c’est nous qui payons ; 3 jours de grève, c’est eux qui plieront !Faisons les plier au lieu de nous laisser dépouiller !


Documents joints

Bulletin local SUD Education Lorraine (...)
Bulletin local SUD Education Lorraine (...)

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2022

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois