Manque de moyens pour l’école inclusive : les conséquences peuvent parfois être violentes !

Communiqué SUD éducation Lorraine et CGT éduc’action Nancy-Metz
dimanche 5 mars 2023
par  Sud Education Lorraine

SUD Education Lorraine et la CGT Éduc’action Nancy-Metz ont été informés de la violente agression mardi 28 janvier 2023 d’une collègue AESH (accompagnant.es d’élève en situation de handicap) de l’académie Nancy-Metz par un élève en situation de handicap. Cette agression a engendré une prise en charge aux urgences ainsi qu’un arrêt de travail. Les personnels doivent pouvoir exercer leur mission sereinement, l’institution en tant qu’employeur est dans l’obligation d’y veiller.

Nos organisations syndicales affirment leur pleine solidarité envers notre collègue AESH dans ce contexte difficile. Ces collègues, très majoritairement en temps partiel imposé, sous-payé·es, peu considéré·es, se débrouillent et se démènent au mieux sur le terrain pour remplir pleinement leurs missions d’accompagnement. Nous alertons depuis de nombreuses années l’administration de l’Éducation Nationale à propos du manque de personnel ainsi que de la dégradation des conditions de travail des AESH. Nous déplorons un manque cruel de formation qualifiante avant la prise de poste, incluant la gestion de crise dans leur fonction. Les 60h de présentation express des différents handicaps auxquels sont confrontés ces personnels ne répondent aucunement aux réels besoins en formations pour exercer sereinement leur métier et qui soient à la hauteur de l’enjeu que représente l’inclusion au sein des établissements scolaires.

Pire, la gestion des heures d’accompagnement par les PIAL (Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisés), voulue et assumée par le Ministère de l’Éducation Nationale, engendre toujours des notifications à la baisse et dégrade profondément la réponse aux besoins réels des élèves notifié·es par les MDPH (maisons départementales des personnes handicapées). Pour nous l’école "inclusive" n’est pas un vain mot destiné à appuyer une « jolie » communication ministérielle. Elle doit être un vrai choix de société pour faire reculer les discriminations que subissent les personnes en situation de handicap dont font partie ces élèves.

Nos organisations soutiennent une politique d’inclusion scolaire plus ambitieuse mais sans les moyens nécessaires qui font encore cruellement défaut, cette inclusion est une illusion ! Tou·tes ces élèves ont droit à un accompagnement de qualité, avec du personnel formé et reconnu par un statut de la fonction publique avec un salaire leur permettant de vivre dignement.

PNG - 385.5 ko

Rappelons qu’en dehors du cadre scolaire, les parents de ces élèves déploient une énergie colossale pour accéder à des démarches complexes et longues en termes de diagnostic, mais également de prise en charge. C’est une aberration et nos organisations syndicales posent le constat que ces procédures ne sont toujours ni plus simples, ni plus rapides.

Pour l’heure, le ministre Pap Ndiaye l’avait exprimé lors de son audition au Sénat : l’école inclusive coûte trop cher selon le ministère ! Le ministère de l’Éducation Nationale, par ses manquements à donner les moyens nécessaires à l’école inclusive, maltraite les élèves en situation de handicap et leur famille, maltraite les personnels AESH et l’ensemble de la communauté éducative.

STOP à la maltraitance et à la souffrance, nous voulons de vrais moyens pour l’école inclusive !

SUD éducation Lorraine et CGT Éduc’action Nancy-Metz
Mercredi 1er mars 2023

Le communiqué, en pdf :

PDF - 426 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2023

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois