Briey en lutte

L’éducation coûte cher ? Essayez l’ignorance…
samedi 12 mai 2012
par  Sud Education Lorraine

Après avoir supprimé des heures en italien à la Cité scolaire Louis Bertrand de Briey l’an passé, c’est au latin, au grec et à l’allemand dans les deux établissements publics de Briey, à la STI2D au lycée Louis Bertrand ainsi qu’au Rased dans les écoles que s’attaquent le Rectorat et le ministère.

La filière STI2D a été mise en place à la rentrée 2011, avec une seule spécialité SIN (=système d’Information et Numérique). Les enseignants préconisaient alors une deuxième spécialité (EE : Énergie et Environnement). Les effectifs étaient réduits pour la première rentrée mais les demandes sont en nette progression pour la rentrée prochaine. Le nombre augmenterait avec l’ouverture d’une spécialité supplémentaire.

On argue que cette suppression n’est qu’un transfert vers Jarny, mais l’expérience montre que les élèves choisissent majoritairement leur filière en fonction de la proximité de l’établissement. Certains élèves ont déjà fait savoir qu’ils n’iront pas à Jarny. De plus, l’équipe pédagogique ainsi que le matériel sont déjà là. Mais non, suppression !

Concernant les langues anciennes, était envisagée la suppression de l’enseignement du Grec et du Latin. A la suite des actions menées, le Latin a finalement été maintenu, sous réserve de 14 ou 15 élèves inscrits. L’option Grec sera supprimée au collège J. Ferry et au lycée L. Bertrand à la rentrée 2012 (le Grec ne sera donc plus du tout enseigné à Briey).

L’allemand  : a été décidée la fusion des cours de Section Européenne pour les élèves de 4ème et 3ème au collège J. Ferry. Dans ce même collège, l’effectif de la classe bilangue est limité à 29 élèves, ce qui restreint les possibilités d’inscriptions. Dans le même temps, le nombre d’heures d’Allemand passe de 4 à 3 heures en 6ème. Au collège J. Maumus, on envisage de supprimer l’allemand en LV2 alors que les prévisions d’effectifs pour l’an prochain dépassent le seuil plancher. Au Lycée Louis Bertrand, l’allemand n’est pas encore menacé en tant que matière, mais après le départ en retraite de 2 collègues l’an passé, l’un des postes a été supprimé. Ce poste est pris en charge par une professeure contractuelle à temps plein et les enseignants effectuent plusieurs heures supplémentaires pour combler les besoins.

À ce jour, presque aucun membre du Rased n’intervient plus dans les écoles de Briey. Les professeurs des écoles qui dispensent l’aide personnalisée ne sont pas formés aux missions des Rased (constitués de trinômes rééducateur-psychologue-enseignant chargé de regroupements d’adaptation) et les aides du Rased ont lieu sur le temps scolaire et non en sus.

Les « groupes de compétences », en allemand en 4ème et 3ème, sont supprimés un an à peine après leur mise en place et ce malgré leur efficacité. En témoigne Marine, cette élève de 4ème : « En allemand LV1, je ne m’en sortais plus, mes résultats étaient très moyens malgré mon travail. Depuis que je suis passée en LV2, je revois toutes les bases en allemand, j’ai repris confiance en moi et mes résultats en allemand, mais aussi dans les autres matières sont remontés ! Ce serait vraiment dommage que le groupe de compétence soit supprimé alors que cela fonctionne très bien et qu’il peut permettre à d’autres collégiens d’avoir, comme moi, de meilleurs résultats en allemand et dans d’autres matières ! » Conformément à la circulaire n° 2011-071 du 2-5-2011 qui préconise de « tenir compte de la diversité des élèves et de leurs besoins spécifiques », les élèves inscrits en bilangue-allemand/anglais qui se trouvaient en difficulté on pu intégrer le groupe de LV2 à partir de novembre 2011. La majorité des élèves de 3ème et de 4ème LV2 ayant bénéficié de ce dispositif appelé « groupes de compétences » y est favorable, ainsi que leurs parents. En effet, après 5 mois d’expérimentation, les résultats des élèves se sont améliorés (très nettement pour certains) et leur motivation accrue. Pourquoi mettre fin à une expérience aussi fructueuse ? La circulaire n’incite-t-elle pas « à la diffusion des pratiques enseignantes efficaces » ?

Riposte !

Un collectif « École du Pays-Haut » s’est constitué pour répondre aux amputations prévues. Il est composé d’enseignants des deux établissements publics de Briey, des représentants des parents d’élèves (FCPE et Peep), de parents et d’élus. Parents et élus ont bloqué la Cité scolaire Louis Bertrand le 5 mars, puis le collège Jules Ferry le 6 mars dans le but d’informer les élèves et les autres parents et de montrer leur détermination au recteur qui allait recevoir une délégation du comité le 8 mars.

À l’issue de la rencontre avec le recteur, la délégation pensait avoir préservé au moins le latin et l’allemand LV2 au collège Maumus. Dès le 12, M. Picoche (directeur académique) annonce que seuls 28 postes Rased seront maintenus, mais pas l’allemand (et il n’évoque même pas les langues anciennes ni la STI2D). Le 21 mars, nouvelle manifestation à Briey, à laquelle s’associe le lycée de Jarny afin de montrer qu’il ne s’agit pas d’une guerre entre établissements mais qu’il faut répondre solidairement à l’affaiblissement global des établissements.

JPEG - 52.7 ko

Les actions ont mis au jour la capacité des établissements et des fédérations de parents à travailler et se battre ensemble. Il reste que la logique comptable des autorités prime : le Grec disparaît de Briey (bien que 20 élèves soient toujours volontaires pour s’inscrire en Grec en 3ème au collège J. Ferry), l’allemand LV2 est supprimé au collège J. Maumus (malgré 16 élèves de 5ème désireux d’apprendre l’allemand en 4èmeLV2 l’an prochain) et la STI2D ferme au lycée L. Bertrand (pourtant, les élèves de seconde demandant cette filière sont assez nombreux cette année). Quant à la situation des Rased à la rentrée prochaine, nous ne la connaissons pas précisément à l’heure actuelle. Pourtant, à Briey on ne voit plus d’interventions du Rased depuis plusieurs années... Le constat est fait que de nombreux élèves intègrent aujourd’hui la 6ème avec des difficultés qui auraient été corrigées par les interventions du Rased. Oui mais voilà, la culture générale ne se diffuse pas à coup de chiffres, de statistiques et de coupes budgétaires.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2022

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois