Amputations de dernière minute dans les LP vogiens

vendredi 25 septembre 2009
par  Sud Education Lorraine

Situation inédite, c’est une semaine avant la fin de l’année scolaire que 4 lycées professionnels vosgiens ont appris la suppression de l’une de leurs sections : usinage à Saint-Dié Baumont, bois à Neufchâteau,
technicien du bâtiment à Charmes (formation unique dans les Vosges), et scierie à Saulxures-sur Moselotte (formation unique en Lorraine).

Cette annonce, injustifiable compte tenu des effectifs de ces sections ainsi que de leur importance pour les établissements et les bassins de formation, intervient à la dernière seconde en méprisant des familles qui ont fait un choix d’orientation et étaient sur le point d’inscrire leurs enfants ainsi qu’en laissant les personnels dans l’impossibilité de réagir. Pourtant, début juillet, des personnels des 4 établissements concernés se sont invités ensemble au Rectorat pour protester contre cette décision et ont transmis à la presse un communiqué commun. A ce dernier, le Rectorat a répondu par article de presse interposé qu’un sursis serait laissé jusqu’à début septembre pour «  faire les comptes  » et réenvisager les fermetures. Simple opération de communication naturellement puisque les élèves désirant s’inscrire dans ces formations se sont entre temps inscrits ailleurs (souvent dans une autre spécialité que leur premier choix) et qu’on ne peut raisonnablement dire à de nouveaux intéressés de s’inscrire dans une formation qui risque bien
de ne pas ouvrir. A présent, sachons que c’est non seulement au moment des dotations horaires que le Rectorat procède sans vergogne à des fermetures, mais également en toute fin d’année, alors que la rentrée suivante est déjà préparée, et ce de la manière la plus brutale qui soit et sans le moindre respect pour le travail d’orientation (d’autant plus important dans la filière professionnelle) effectué par les familles.

Autre procédé employé par le Rectorat, le regroupement dans une même classe d’élèves de niveaux différents. Le LP de Charmes, par exemple, a déjà vu ses élèves de première et de terminale Bac Pro
menuiserie alu-PVC regroupés au sein d’une même classe depuis deux ans. C’est à présent aux premières et terminale CAP menuiserie d’être regroupés pour remplir la classe à son maximum. A la protestation des
enseignants arguant que ces élèves sont déjà très en difficulté, sont issus pour certains d’enseignement spécialisé et travaillent sur machines dangereuses, le Rectorat répond à nouveau : « soit, nous verrons à la rentrée si d’autres affectations sont demandées par des familles, auquel cas il nous faudra dédoubler ». La rentrée venue, les enseignants sont heureux d’apprendre que 4 élèves supplémentaires désirent intégrer cette classe de CAP menuiserie. Faux espoir, ils seront affectés de manière autoritaire à l’EREA d’Epinal pour deux d’entre eux, à Charmes pour les deux autres mais en Bac Pro menuiserie Alu-PVC. Encore une leçon magistrale où le Rectorat profite de la moindre occasion pour fermer des classes, organise une orientation à
flux hyper tendu au mépris de jeunes qui risquent bien de sortir du système éducatif sans le moindre diplôme parce qu’affectés au sein de classes qui ne correspondent pas du tout à leur profil. Ecœurant !


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois