Bac STI ou Bac pro

mardi 8 décembre 2009
par  Sud Education Lorraine

Depuis quelques années avec certains collègues on se disait que la disparition des filières STI était dans les cartons du MEN. Avec la réforme du bac Pro 3 ans, elle nous est apparue au grand jour. Je ne reviendrai pas sur les problèmes que pose cette réforme qui enlève 25% de la formation aux élèves, d’autres s’en sont déjà fait l’écho.

De nombreux collègues de STI ont vu leur poste disparaître et sont devenus TZR errant au gré des besoins. Au courant de l’année scolaire dernière, nos IPR STI ont proposé aux nouveaux SDF (Sans Discipline Fixe) une reconversion avec stages d’observation et de formation en techno collège (1 an) ou mathématiques (3 ans) avec possibilité de retour dans leur discipline d’origine en cas d’incompatibilité en la matière… Pour nous la mort programmée des filières STI était donc devenue une réalité bien palpable.

Cependant à la rentrée une surprise nous attendait dans mon lycée : 1 classe en plus en seconde indifférenciée et les secondes Bac Pro qui sont loin de faire le plein !! Une analyse rapide nous fait penser que les parents de ces chères têtes blondes ont finalement opté pour la formation soi-disant la "plus valorisante". Eh oui, pourquoi ne pas essayer ? Dans les deux cas ça fait 3 ans et au pire au bout d’un an on se réoriente et on en sera toujours à 4. Enfin on sait que les principaux de collèges doivent assurer un quota d’orientation en seconde indifférenciée. Alors ont-ils poussé dans ce sens ou à tout le moins laisser faire ?

Cette tendance va-t-elle se confirmer l’an prochain ? Le MEN va-t-il réajuster sa stratégie d’orientation en fin de collège ? Va-t-on baisser le niveau d’exigence dans les filières STI grâce aux réformes annoncées ? La réponse d’ici la fin de l’année mais on se souvient que dans la proposition de nouveaux programmes qui a finalement été abandonnée l’an passé, l’enseignement technologique avait quasiment disparu.

Pour diverses raisons les parents ne sont pas conscients, malgré nos alertes, de la casse du système éducatif qui est mise en place depuis quelque temps. L’AGCS dont on ne parle plus guère reste le but non avoué qui a impliqué l’adoption de la LOLF dont le but unique est de diminuer les coûts même si cela enlève des moyens nécessaires au bon fonctionnement de l’école, en commençant par les personnels titulaires. D’ailleurs on ne s’y trompe pas lorsqu’à la rentrée, toujours dans mon établissement, alors qu’il y a eu une dizaine de suppression de poste de titulaires, on nous présente les nouveaux arrivants qui sont… des contractuels !

Pour nous, il ne s’agit pas de faire un choix entre laisser survivre le bac STI ou le bac Pro, mais d’améliorer leur complémentarité afin que tous les jeunes puissent prétendre à la formation qui les mènera à leur plus haut niveau de compétence avec le meilleur développement personnel.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois